Vacances, repos, retraite!

Ces tout derniers jours, je me repose chez les carmes, cette communauté réformée par saint Jean de la Croix, et ils sont voisins du beau, très beau sanctuaire de Notre-Dame du Cap.
Êtes-vous déjà allés au Cap de la Madeleine, au sanctuaire de Notre-Dame du Cap? Une antique chapelle en pierre des champs contient la statue de Notre-Dame du Cap et nous savons que la Vierge Marie veille sur ce sanctuaire et ceux qui y prient.
Ce matin, je me promenais dans le bocage avoisinant, et j’y entendais un pianiste qui jouait sur un piano déposé à l’extérieur! Des fort belles pièces. Combiné avec le bel étang que je voyais, c’était magique.
Les gens viennent prier le Seigneur par l’intercession de Marie, aussi pour les intentions qui leur tiennent à cœur. Une grand-maman m’a confié une intention, pour sa petite-fille anorexique.
Bien sûr que j’ai à cœur de recommander au Seigneur de pareilles intentions! Et il est bon qu’il existe des lieux de pèlerinage comme celui des capucins, l’Ermitage St-Antoine de Lac-Bouchette. La longueur du trajet est récompensée lorsqu’on arrive à ce lieu superbe.
Juillet est tout proche, tout proche, et débute alors le temps officiel des vacances. Il y a toutes sortes de manières de prendre des vacances. Certains veulent travailler à leur maison ou chalet, et ça les délasse de leurs occupations habituelles.
D’autres partent. Certains explorent les belles régions de notre pays, et d’autres en profitent pour se rendre à l’étranger.
A mon avis, il y a deux possibilités à ne pas rater pendant la saison estivale :
-renouer avec la nature et –prendre du temps pour rencontrer le Seigneur.
Renouer avec la nature : La proportion de population qui habite la ville dépasse celle qui habite les zones rurales. En ville, un arbre ou quelques fleurs nous rappellent que la végétation existe. Mais nous sommes loin de la nature, en général.
La nature est la création de Dieu. Dieu nous donne des endroits assez fréquents où nous pouvons voir son génie créateur. Comment ne pas le remercier pour de tels dons?
Si vous avez des enfants ou même des petits enfants, attirez leur attention sur autre chose que ce qui est virtuel.
S’émerveiller devant ce qui est bon et donné par le Seigneur! Ce n’est pas réservé aux poètes romantiques.
Le pape François a écrit dans Exultate et Jubilate : « la vie actuelle offre d’énormes possibliités d’actions et de distractions et le monde les présente comme si elles étaient toutes valables et bonnes. Tout le monde, mais spécialement les jeunes, est exposé à un zapping constant. Il est possible de naviguer sur deux ou trois écrans simultanément et d’interagir en même temps sur différents lieux virtuels. Sans la sagesse du discernement, nous pouvons devenir facilement des marionnettes à la merci des tendances du moment. »

Prendre du temps pour le Seigneur: Bien sûr que l’on peut prendre du temps pour se reposer et se délasser, et les vacances sont faites pour ça.

Mais pourquoi aussi ne pas recharger ses batteries et profiter de ce temps d’été pour le faire? Recharger ses batteries spirituelles, aller quelques jours dans un monastère ou un ermitage à l’abri de quelques distractions!

Pourquoi pas?

Bon été!

juin 25, 2018